La première imprimante 3D africaine exposée dans les locaux de la startup bordelaise IdeoKub.

La première imprimante 3D africaine a été conçu au sein de la communauté togolaise WoeLab, en grande partie à partir d’e-waste*. Sénamé Koffi A., à l’origine de cette communauté, était présent samedi 25 Avril dans les locaux de la startup IdeoKub pour présenter l’imprimante. Retour sur l’événement.

 

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La célèbre phrase écrite par Antoine Lavoisier semble avoir parfaitement été mise en pratique par Sénamé Koffi Agbodjinou. Recycler des déchets en imprimante 3D, c’est le défi que pilote l’homme de 35 ans, ambassadeur du premier incubateur grassroots WoeLab. Sénamé Koffi rit jaune lorsqu’il explique que « la communauté n’a pas manqué de matières premières ». C’est sans dire, la plus vaste décharge d’e-waste au monde se trouve au Ghana voisin. Le corps de la première imprimante 3D africaine est donc en grande partie composée de scanners et d’unités centrales hors d’usage provenant d’occident. «Il s’agit donc de recréer de nouvelles machines avec ces machines mortes… et peut-être de vous les renvoyer ! ». Invité à Bordeaux pour la troisième édition de la Journée Nationale des Diaspora Africaines, Sénamé initie ainsi le concept de “Diaspora des Objets” !

La réflexion autour d’une commercialisation en France a été ouverte avec Ideokub. En attendant, la jeune communauté innovante, fidèle a son éthique de Démocratie Technologique, a commencé, dans le cadre du programme #3DprintAfrica, d’équiper gratuitement les écoles et les cyber-cafés du quartier défavorisé de Djidjolé, dans un rayon d’un kilomètre autour de WoeLab.

Un nouveau type d’entreprenariat révolutionnaire

Vous ne trouverez ni de directeur, ni de président au sein de cette communauté togolaise. Fondée par Sénamé Koffi, WoeLab a pour objectif d’inciter les togolais à s’investir dans des projets. Cela explique d’ailleurs l’origine de son nom. En effet, « woe » signifie « fait-le » en ewé, dialecte majoritaire au Togo. « A chaque fois qu’une idée nous vient en tête, nous l’inscrivions sur un tableau blanc. Ainsi, chacun à la possibilité de pouvoir développer le concept » nous explique Sénamé Koffi avec passion. L’imprimante 3D 100 % recyclée est le fruit d’un modèle social unique qui astreint à la collaboration et c’est en ce sens un des tout-premier symbole africain du mouvement contemporain des “Biens Communs”. « Aujourd’hui, la communauté accueille une trentaine de jeunes qui travaillent, mangent et vivent en son sein; dont 30 % à peu près sont des filles », énonce avec fierté son fondateur. Aucune qualification n’est requise pour intégrer WoeLab, si ce n’est le fait d’accepter à son tour de faire partager aux membres futurs de la communauté la formation dont l’on va bénéficier.

Un véritable incubateur en pleine expansion

L’imprimante 3D est loin d’être le seul projet développé par la communauté. L’entreprise ‘Terres, qui propose des concepts et dispositifs- outils destinés à l’agriculture urbaine, a par exemple été prototypée et incubée au WoeLab. Les nombreux prix, couplés à la médiatisation qui ont suivi l’invention de l’imprimante W. Afate ouvrent désormais de nouveaux horizons à la communauté. En effet, le Ministère des Postes et de l’Economie Numérique togolais a récemment pris contact avec la communauté, qui lui a livré une étude de faisabilité avec une modèle de réplicabilité d’incubateurs de proximité.  « Qui sait, demain, WoeLab sera peut-être à l’origine d’une Stratégie Nationale d’Innovation #LowHighTech», conclu avec le sourire Sénamé Koffi Agbodjinou, personnalité humble qui parvient à adapter la réalité à ses ambitions.

* Déchets électroniques

Par Ismael el hajri

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s